Les différents cours & options

Voici une liste des différents cours et options rencontrés par les élèves, tout au long de leur scolarité au sein du collège Notre-Dame. Cliquez sur le nom du cours ou option pour un descriptif.

Pour consulter les différentes grilles d’options :

AActivités Sportives

Activités sportives (1h) – 2e année

Avec le choix de l’activité complémentaire « recherche scientifique » ou « actualité », l’heure supplémentaire d’activités sportives permettra aux élèves d’équilibrer la vie scolaire par la pratique d’une activité physique dans le cadre de l’horaire. Cette activité sera principalement orientée vers des activités d’éducation à la coopération et à la citoyenneté par le jeu sportif. 
L’objectif de cette heure d’AC sport est de créer du lien entre les élèves, filles et garçons de toutes classes confondues, de miser davantage sur les valeurs de responsabilité, d’engagement, de concertation, de coopération, de respect et de fairplay à travers nos cours. 
Nous privilégierons le choix de sports « nouveaux » ou peu connus ainsi que les jeux traditionnels pour développer cet esprit de citoyenneté et amener les élèves à une démarche de discussion et d’élaboration de stratégies collectives.

AActualité

Actualité (2h) – 2e année + 1h activités sportives

Le cours d’actualité a pour objectif de vous aider à mieux comprendre le monde dans lequel vous vivez, mais également à avoir un regard critique sur la masse d’informations qui circule dans les médias aujourd’hui. 
Ce cours vous permettra donc d’aborder des thématiques faisant partie de votre quotidien, à travers différents projets comme la réalisation d’un journal télévisé, la rédaction d’articles, etc. Par conséquent, le travail de groupe sera très privilégié. 
Nous pouvons retenir 3 grands objectifs au cours d’actualité: 
1. Au terme de ce cours, vous serez capable de rechercher de manière autonome de l’information dans différentes sources (articles de presse, internet, etc.). 
2. Vous aurez un regard critique sur l’information trouvée. Est-ce qu’il s’agit de faits ou d’opinions? Est-ce que l’auteur de l’article est objectif? Est-ce que ma source est fiable? Etc. 
3. Vous serez capable de communiquer les informations récoltées aux autres sous différentes formes (réalisation d’un JT, rédaction d’un article, etc.).

AArt d’expression

Art d’expression (4h) – Deuxième & troisième degré

Les cours d’Art d’Expression portent essentiellement sur le langage corporel et verbal ainsi que sur le langage plastique avec également une ouverture au langage musical. 
Le cours d’Art d’Expression, par la diversité des langages abordés, entend : 

* favoriser l’épanouissement personnel et l’ouverture aux autres 
* éveiller la sensibilité esthétique et encourager la créativité 
* permettre l’échange interculturel et l’exercice de l’esprit critique 
* constituer l’accès à la culture et au savoir 

Aucun prérequis n’est nécessaire pour s’engager dans cette option. 
Les élèves doivent impérativement être capables d’être acteur de leurs apprentissages avec curiosité, autonomie, respect de soi et des autres. 
L’option implique un investissement en dehors des heures de cours tel que sorties théâtrales, visites d’expositions, préparation et/ou représentation de projets.

AAtelier d’expression et de communication

Musique & Atelier d’expression et de communication (1h) – Première & deuxième année

En première année, les élèves suivent des cours de musique.

https://www.youtube.com/watch?v=tfSuuCaeK7E&feature=youtu.be

En deuxième, il s’agit d’atelier d’expression , où l’on fait plutôt de l’expression orale et corporelle . 

Atelier d’expression et de communication (2h) – Troisième degré

Le cours d’atelier d’expression et de communication du 3ème degré est un cours d’activité complémentaire (2h/semaine). Il se situe dans la ligne de continuité du cours d’expression du 2ème degré. Ce cours ne nécessite néanmoins aucun prérequis et peut être suivi par des élèves n’ayant pas choisi l’option durant les années précédentes.

Généralités :

L’intitulé « Atelier d’expression et de communication » indique qu’il s’agit d’une orientation plus large qu’un cours spécifique d’art dramatique ou même d’expression orale. Ainsi, toutes les formes d’expression et de communication peuvent être abordées. Au 3ème degré, ce cours s’articulera davantage autour de l’audiovisuel en tentant d’aider les élèves à décoder les images qui les entourent et à pouvoir s’exprimer à travers elles. Le cours mise sur la participation active de l’élève, la dynamique du groupe, l’ouverture aux autres, l’écoute des autres et la réalisation de projets.

Pour qui ?

Il ne s’agit pas d’un cours de spécialisation, mais d’une activité gravitant autour du plaisir de l’expression. Cette activité complémentaire s’adresse alors à tout élève qui désire explorer les différents modes d’expression et en particulier celui des images fixes et animées. 

Moyens

Dans ce cours nous abordons le jeu d’acteur, le travail de la voix, la maitrise de l’expression personnelle afin que l’élève se sente à l’aise sur scène ou devant la caméra. Afin de comprendre au mieux la construction d’un film, nous aborderons aussi le langage cinématographique, l’histoire du cinéma et l’analyse de film afin que les élèves puissent à leur tour créer leur propre réalisation cinématographique.

Objectifs

Le premier objectif est d’arriver à former un groupe solidaire, désireux de se retrouver deux heures par semaine pour profiter de l’espace d’expression et de création qui lui est offert. Ce but va de pair avec un objectif propre à chaque élève : affronter un public, interpréter un texte, créer un personnage, inventer des scènes. L’objectif principal reste avant tout le plaisir de s’exprimer, à quelque niveau que ce soit.

AAVR

AVR / Accompagnement Vers la Réussite (3h) – 2eS

Texte explicatif

DDessin

Dessin (2h) – Deuxième degré

Cette activité complémentaire (2h) est accessible sans prérequis. Cependant, il faut faire preuve de rigueur et de curiosité artistique. 

En éducation artistique, nous ferons appel à votre créativité dans des projets stimulants qui laissent libre cours à votre imagination. A travers l’apprentissage de techniques diverses telles que le dessin, la peinture, la photo, les grands et petits formats, tout en passant par les bases essentielles de dessin et de techniques artistiques. 

Elle fait partie intégrante de l’éducation et fait appel à la fois à la sensibilité et à l’intelligence; il s’agit de privilégier l’expression personnelle, de développer la sensibilité esthétique de chacun, de favoriser le travail et les échanges avec autrui. 

Selon les années, au gré des opportunités, le travail effectué en classe pourra donner lieu à une exploitation extérieure, sous forme d’expositions, de participation à des opérations à vocation culturelle, etc…

Dessin (2h) – Troisième degré

L’art en projet ! 

Cette activité complémentaire (2h) est accessible à tous sans prérequis, et ce, quelle que soit l’option choisie. 

(Donc tu peux choisir cette option même si tu choisis l’option art d’expression !) 

En éducation artistique, nous ferons appel à votre créativité dans des projets stimulants qui laissent libre cours à votre imagination. A travers l’apprentissage de techniques diverses telles que le dessin, la photographie, la peinture, en grands et petits formats, sur murs… L’approche de ces langages se fera par la confrontation de théories propres à chaque mode d’expression avec des pratiques débouchant sur des réalisations d’ordres divers. Cet apprentissage implique la rigueur, condition indispensable à l’émergence de la créativité et à la recherche de sens. 

En arts plastiques, la création adopte différentes formes selon les matériaux et les outils exploités. Elle peut être bidimensionnelle ou tridimensionnelle, figurative ou abstraite, fixe ou animée, concrète ou virtuelle, durable ou éphémère, … 

Selon les années, au gré des opportunités, le travail effectué en classe pourra donner lieu à une exploitation extérieure, sous forme d’expositions, de participation à des opérations à vocation culturelle, etc…

EEconomie

Ecomonie (4h) – Deuxième degré

Le cours d’économie au second degré poursuit deux objectifs principaux : 

1. Faire découvrir que l’économie est un outil qui permet de faire des choix en connaissance de cause : 

Elle éclaire la manière dont les ménages, les entreprises et les administrations peuvent prendre des décisions pertinentes, en fonction des contraintes qui leur sont propres. 
Elle développe donc des outils d’analyse qui rendent ces décisions les plus appropriées possibles aux circonstances du moment et aux objectifs poursuivis. 

2. Former des citoyens responsables et engagés : 

Toutes les démarches de travail doivent permettre aux élèves de mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent mais surtout de devenir acteurs de leur vie associative et de leur vie personnelle, et citoyens du monde pour mieux gérer les problèmes qu’ils peuvent rencontrer au cours de leur vie.

Voici quelques thèmes abordés au cours : 

· Le problème économique : 
A partir d’un produit de consommation, l’élève pose et explique le problème économique sous forme de questions, de façon simple. Il met en évidence les « choix » que pourraient opérer tant les ménages que l’entreprise. 

· Les choix des consommateurs : 
A partir de différents supports d’analyse, l’élève met en perspective (historique et géographique) la notion de consommation publique et privée et donc de niveau de vie. 
A partir de différentes situations concrètes, liées aux différentes sources de revenus ainsi qu’à l’emprunt, l’élève dégage la notion de revenu réellement disponible, en la mettant en relation avec l’agent économique qui en est à l’origine. Il explique l’importance du système bancaire ainsi que le rôle et l’évolution de la monnaie. Il construit le schéma de base du système de redistribution en Belgique. 
L’élève analyse des actes de consommation réels en faisant apparaître les déterminants sociologiques, économiques, culturels des choix des consommateurs. Il explique de quoi dépendent les choix et décisions de consommation de ménages : la « demande » sur le marché. Il montre qu’il peut agir en consommateur informé, conscient et responsable.

– Le choix du producteur : 
Sur base d’une PME, l’élève repère ses principaux moyens d’identification et analyse l’ « idée » qui sert de moteur à la création et à l’existence de l’entreprise. Il explique les modifications dans l’organisation et les formes de travail au vu de l’évolution du progrès technique. 
Sur base d’une situation simple, réelle ou simulée, l’élève construit un bilan initial comptable et est capable de le modifier en fonction d’opérations comptables simples. 

· Le marché : 
A partir de situations concrètes, l’élève analyse la question suivante : « De quoi dépend le prix de vente réel d’un produit sur le marché ? » 
Il réalise des graphiques d’offre et de demande et explique des variations de prix. 

· Economie et droit : 
Comprendre le droit, c’est favoriser la participation de l’individu à la vie en société. 
L’analyse en termes juridiques propose un travail de recherche et d’analyse, à partir d’articles, de codes, de documents juridiques, de jugements et structure ainsi la démarche juridique. 
Il ne s’agit pas de demander aux élèves de restituer les lois concernant telle matière juridique, mais de leur apprendre à analyser des cas concrets en les justifiant. 
L’enjeu est aussi de cerner la structure du pouvoir judiciaire dans la Belgique fédérale.

EEducation artistique

Education artistique (1h) – Premier degré

Education artistique (2h) – Deuxième degré

Cette activité complémentaire (2h) est accessible sans prérequis cependant, il faut faire preuve de rigueur et de curiosité artistique. 
En éducation artistique, nous ferons appel à votre créativité dans des projets stimulants qui laissent libre cours à votre imagination. Au travers l’apprentissage de techniques diverses telles que dessins, peinture, photos, grands formats, petits formats, tout en passant par les bases essentielles de dessin et de techniques artistiques. 
Elle fait partie intégrante de l’éducation, et fait appel à la fois à la sensibilité et à l’intelligence, il s’agit de privilégier l’expression personnelle, de développer la sensibilité esthétique de chacun, de favoriser le travail et les échanges avec autrui. 
Selon les années, au gré des opportunités, le travail effectué en classe pourra donner lieu à une exploitation extérieure, sous forme d’expositions, de participation à des opérations à vocation culturelle, etc…

https://www.youtube.com/watch?v=F6xVfwyH1hY&feature=youtu.be

EEducation physique

Cours d’éducation physique – Toutes les années

Au collège, nous avons la chance de posséder 6 salles d’éducation physique bien équipées et de bénéficier d’un cadre verdoyant. 

  • Le hall de sport comprend 3 terrains de basket-ball où tous les sports  collectifs peuvent être pratiqués
  • La G1 – une salle d’escalade munie de 14 voies, d’un pont de singe, d’une via-ferrata. Cette salle est également équipée de matériels de gymnastique.
  • La G2 : une salle multisport où nous pouvons réaliser des activités d’expression, du tennis de table, du renforcement musculaire,…
  • La G3 : une grande salle de gymnastique très bien équipée : barres parallèles, barres fixes, barres asymétriques, grand praticable, sautoirs, poutres, anneaux et cordes.
  • Un terrain de rugby 
  • Une pelouse devant l’entrée principale 
  • Un parc derrière le hall

Cet environnement nous donne l’opportunité de faire évoluer nos élèves au travers de nombreuses activités sportives telles que  escalade, tennis de table, gym, GRS, basket-ball, football, volley-ball, handball, unihock, hockey, tchoukball, ultimate frisbee, flag-football, base-ball, rugby, renforcement musculaire, step, danse, acrogym,cirque, badminton, athlétisme (lancer du poids, saut en hauteur, saut en longueur, lancer du javelot, sprint, relais) endurance, course d’orientation,

Course d’orientation : 

Nous avons également mis en place 3 cycles de course d’orientation en 1e, 2e et 4e humanité dans et aux alentours du collège grâce au programme MAPICO. A partir de celui-ci, nos élèves découvrent, en variant les plaisirs, la course à pied et l’orientation. 

Pour continuer sur l’orientation, dans notre programme d’endurance, au troisième degré, nous avons mis en place différents circuits emmenant nos élèves en dehors du collège pour profiter du cadre exceptionnel qui nous entoure. 

Cours EP suspendus: 

Suite aux décisions prises par la communauté Wallonie-Bruxelles dans le cadre de la crise sanitaire, nous interdisant l’accès aux salles de sport, nous avons privilégié le mouvement en imaginant et en adaptant toute une série de jeux basés sur la marche. 

Ainsi, nous permettons à nos élèves de rester en mouvement et de s’aérer pendant nos heures de cours. 

Pour le premier degré, nous avons mis en place des activités ludiques au sein même du collège : fil rouge à la recherche des balises cachées, jeux photos, objets perdus, chercher et trouver les objets cachés, Cluedo et stratego adaptés, Mastermind,…  

Pour le deuxième et le troisième degrés, nous avons mis en place des marches d’orientation dans les alentours du collège avec pour objectif : se balader en petits groupes en allant chercher tous les points situés sur la carte  et découvrir la belle nature qui nous entoure, tout en se repérant sur une carte et en prenant l’air. 

EEducation physique

Education physique (2h) – deuxième & troisième degré

Cette activité, pratiquée à raison de deux heures par semaine permettra à l’élève

  • d’équilibrer sa vie scolaire entre les activités théoriques et physiques,
  • d’apprendre à mieux se connaître et à se dépasser,
  • d’approfondir ses compétences dans diverses disciplines sportives, 
  • de développer un esprit d’équipe, 
  • de s’ouvrir vers des activités « extras » que nous essayerons d’organiser : squash, journée découverte des sports nautiques au lac de l’Eau d’Heure, sports nouveaux, défi en sports collectifs …

A qui s’adresse cette activité complémentaire?

  • à tout élève en bonne santé ayant la motivation d’apprendre et d’approfondir différentes disciplines, de s’ouvrir à la pratique d’autres sports.
  • à tout élève prêt à s’investir et à s’engager.


Il n’y a pas d’autres prérequis à cette activité complémentaire.

EEspagnol

Espagnol (4h) – troisième degré

L’espagnol est la langue officielle de 20 pays, parlée par plus de 500 millions de personnes. C’est donc l’une des langues les plus parlées dans le monde : langue d’affaire, langue de travail de nombreux organismes internationaux, langue de culture et de sport,…

En faisant le choix de l’espagnol, vous voyagerez depuis le Sud de l’Europe jusqu’en Amérique latine et aux Etats-Unis.

Les objectifs du cours d’espagnol sont les mêmes que pour les autres langues modernes, à savoir le développement des quatre compétences communicatives : expression orale, expression écrite, compréhension à la lecture, compréhension à l’audition.

Concrètement, au terme de la rhéto, l’élève pourra se débrouiller dans des situations simples de la vie quotidienne, à l’oral comme à l’écrit. Comme toujours, la maîtrise de la langue sera proportionnelle à l’investissement actif de l’élève dans son apprentissage.

Les prérequis pour choisir l’option ? Un goût pour les langues, une méthode de travail déjà bien rôdée avec le néerlandais et l’anglais, de la rigueur et de l’audace pour s’exprimer.

Au départ, l’espagnol est une langue facile à apprendre car elle ressemble au français au niveau du vocabulaire et de la syntaxe, notamment. Cependant, au fur et à mesure que l’on progresse dans son apprentissage, l’espagnol révèle des difficultés avec lesquelles il faut compter : débit rapide des locuteurs, système de conjugaison complexe, faux amis ,… 

Aussi, l’espagnol doit être envisagé comme un choix positif, s’inscrire dans une démarche active d’apprentissage et demande un investissement personnel certain.

En effet, par ce choix, l’élève s’inscrit dans un module de 10 à 12 heures de langue par semaine. Il faut donc être rigoureux et sans cesse retravailler ce qui a été vu aux cours précédents pour pouvoir progresser. L’évaluation certifie les acquis en fin d’année mais elle repose sur un travail régulier.

Beaucoup de plaisir et d’enrichissement pour les élèves motivés, mais un calvaire pour ceux qui seraient là « par hasard » … En faisant le choix de l’espagnol, vous rencontrerez le même type de difficulté que pour l’apprentissage des autres langues, mais aussi le même plaisir à pouvoir communiquer efficacement avec d’autres personnes et à découvrir une autre culture !

EEtude du milieu

Etude du milieu (4h) – Premier degré

EExpression orale

Expression Orale (h) – Activité complémentaire

Les cours d’expression orale souscrivent à des finalités de confiance en soi, de communication, de développement personnel et d’ouverture aux autres. 
Ils entendent favoriser l’épanouissement personnel tout en participant activement à la vie en société. 
Ils éveillent la sensibilité artistique et encouragent la créativité. Ils permettent l’échange et l’exercice de l’esprit critique, favorisant l’accès à la culture et l’émancipation sociale. 

Le cours d’expression orale est axé sur une pratique du jeu dramatique. L’adolescent, si préoccupé par son image corporelle, se trouve souvent démuni dans un milieu scolaire sérieux et structuré. Le cours d’expression orale visera alors à développer sa compétence à s’exprimer, dans un autre axe que celui de ses cours de français et d’éducation physique, puisqu’il s’exprimera dans un langage davantage spatial, corporel, oral et dramaturgique. Le corps et la voix deviennent outils d’expression où la scène remplace le tableau noir à 2 dimensions. L’exercice impose dès lors au jeune une implication de sa propre personnalité. 

La liste des compétences que mobilise la pédagogie théâtrale pourrait être bien longue. Les élèves apprennent à devenir non seulement acteurs, mais aussi et surtout auteurs, metteurs en scène, partenaires d’un cours qui apprend à mieux articuler, mieux nuancer l’expression, mieux bouger et mieux s’entraider face aux difficultés. 

Cette pratique nécessite bien entendu un apprentissage dans la rigueur, condition indispensable à l’émergence de la créativité et à la recherche de sens. 

L’activité expression orale est accessible à tous, où qu’ils soient dans leur cheminement en matière créative, expressive, communicative et esthétique. 

Les conditions essentielles restent et resteront le désir et la volonté de découvrir et de progresser.

FFrançais

Français (4h) – Troisième degré

Le cours de français au troisième degré (5èmes et 6èmes) s’organise sur quatre axes :

  • L’argumentation : il s’agit d’apprendre à exprimer son opinion et à la défendre que ce soit dans un réquisitoire (5ème), une dissertation (6ème) ou une critique de roman.
  • La recherche documentaire et la synthèse : il s’agit d’apprendre à avoir un regard critique sur les sources de documentation que l’on trouve (notamment sur internet) et à rédiger un travail en intégrant les informations sans plagier les documents d’origine  
  • L’exposé et le débat : la maîtrise de l’oral reste importante, tant pour défendre son point de vue dans un échange à plusieurs que pour présenter le résultat d’un travail ou d’une réflexion.
  • La littérature : la connaissance et l’analyse de la littérature reste un élément essentiel dans le cours de français. 
    • En 5ème, on privilégiera la littérature du XVIIIème siècle et celle du XIXème. On traitera également de la poésie. 
    • En 6ème, on abordera plutôt la littérature du XXème siècle. 

Voici par ailleurs quelques exemples de lectures proposées au troisième degré.

Il faut enfin ajouter que de nombreuses activités au sein de l’école, dans la salle des fêtes, en classe, ou à l’extérieur sont (habituellement) organisées :

  • Voyage dans le val de l’Oise et le val de Marne (5ème)
  • Spectacle sur le surréalisme (5ème)
  • Mini-spectacle sur la poésie (5ème)
  • Visite des Beaux-arts à Bruxelles (5ème)
  • Spectacle sur le mythe de Don Juan (6ème)
  • Témoignage de M. Sobol* (rescapé du camp d’Auschwitz) (6ème)
  • Spectacles divers au Théâtre Jean Vilar (5ème et 6ème)

* M. Sobol nous a malheureusement quitté cette année. Il reste cependant, aux yeux de beaucoup d’élèves et enseignants, un grand monsieur à qui nous voulons ici rendre hommage. 

Travaux d’élèves :

 

GGéographie

Géographie (2h) – Deuxième degré

Géographie (2h) – Troisième degré

HHistoire

Histoire (2h) – Deuxième & troisième degré

Le cours d’histoire (2h) fait partie du tronc commun de la formation de nos élèves… 
Il fut un temps, le manuel d’histoire avait pour titre Racines du futur…  
Doucement, l’image d’un arbre prend forme.  L’apprentissage de l’Histoire comme racines d’un présent qui s’inscrit dans un futur, le leur, le nôtre.  

Au collège, c’est aussi le symbole de l’arbre qui a été reproduit sur un des bâtiments pour reprendre les divers projets citoyens dans lesquels s’inscrivent nos élèves tout au long de leur cursus.  Assurer la récolte des fruits de leur connaissance pour un meilleur lendemain, en n’oubliant pas ses racines pour étoffer le feuillage, n’est pas le seul objectif.  Le cours d’Histoire, c’est aussi couler les fondations d’un édifice qui pourrait porter le nom de « citoyenneté ».  Construire l’Histoire (titre du manuel actuellement utilisé) ne suppose pas que de la matière qui varie au gré des époques traversées de la 3e à la rhéto (de l’Antiquité celte à notre période contemporaine, notre actualité) et qui permette de bâtir les étages du savoir. 

Il faut aussi penser le toit, les idées plus abstraites, les concepts qui structurent tant le savoir que notre société et ses fondements (démocratie ou autoritarisme, libéralisme, migration, socialisme, crise ou croissance, décolonisation, capitalisme, stratification sociale, impérialisme, nationalisme, fédéralisme, sous-développement).  Si certains de ceux-ci paraissent révolus, ils ressurgissent parfois dans notre actualité, sous une forme différente et il est important alors de pouvoir décrypter cette information. 

Oui, le cours d’Histoire s’enracine d’abord dans le présent et aussi dans l’altérité.  L’élève ne bâtit pas des cloisons ou des murs mais plutôt des passerelles dont les structures se mélangent entre savoir, savoir-faire et compétences (se poser des questions de recherche, critiquer, synthétiser et communiquer). 

L’objectif du cours est donc, sur le long terme, de former des Citoyens Responsables Actifs et Critiques.  Capables de décoder des situations présentes à la lumière du passé, avec les clés conceptuelles adéquates, ils apprennent la matière et la manière tant d’analyser des documents que de communiquer leur synthèse avec pertinence et objectivité.

LLangues

Langues : néerlandais & anglais – Tous les degrés

Choix entre Néerlandais & Anglais en première langue dès la première secondaire.

Deuxième langue à partir de la troisième année.

https://youtu.be/5mPJWoUKAeA

LLatin

Latin (3h) – 2e année (activité complémentaire)

Le travail réalisé en deuxième met l’accent sur trois aspects importants du cours de latin :

  • la culture latine : chaque texte sera l’occasion de développer un thème différent ( les divinités, la vie quotidienne, la mythologie, …)
  • le lien entre le français et le latin : l’étude du vocabulaire, les exercices d’étymologie et l’analyse permettront à l’élève de mieux comprendre et maîtriser la grammaire et le lexique français, de même que l’orthographe.
  • enfin, le cours de latin de deuxième étant centré sur la traduction de textes, il permettra à l’élève de mettre en place et de développer une série d’acquis qui lui seront utiles dans toutes les branches et dans sa formation ultérieure, qu’elle soit littéraire ou scientifique :

la rigueur : il s’agit de formuler des hypothèses et de les vérifier avec précision (face à une phrase, à tout moment, l’élève est amené à se poser des questions, à formuler des hypothèses ; le danger serait de ne pas les vérifier avec attention et de se laisser emporter par son imagination) ;

la réflexion logique : il s’agit de repérer les indices, induire, déduire, (repérer la terminaison d’un nom, l’identifier, en déduire sa fonction) ;

la méthode : face à une phrase, l’élève est amené à construire et à appliquer progressivement un enchaînement d’opérations en commençant par la plus importante (rechercher le verbe, puis le sujet, quel type de complément admet le verbe…)

la mémorisation : l’étude régulière du vocabulaire et des règles grammaticales permettra à l’élève une compréhension plus rapide et plus large des textes.

Il est évident que ces acquis, mis en place en 2e, s’inscrivent dans la durée et ne pourront être pleinement maîtrisés que si l’élève envisage le choix de l’option latine dans les années ultérieures. 

Les méthodes utilisées visent à rendre l’élève actif, curieux et sont variées : par exemple, lectures de documents, d’un roman, de bandes dessinées, projection de film, recherches personnelles, utilisation des outils informatiques,…

Latin (4h) – Troisième degré

Le cours de latin au troisième degré est un instrument de formation, une véritable option polyvalente, à vocation transversale, qui évite la spécialisation hâtive des adolescents.

Sa pratique contribue au système éducatif moderne par son apport linguistique, culturel et scientifique.

Apport linguistique

Le latin a légué au français les éléments initiaux de sa formation, des structures grammaticales, des cadres syntaxiques, la base de son vocabulaire, mais aussi, signe de son actualité, un réservoir où l’on puise encore et toujours lorsqu’on crée nombre de mots nouveaux.

Par le double effet de cette filiation et de sa transformation au cours du temps, l’étude du latin facilite la maîtrise du français : la traduction de textes latins et la version latine font prendre conscience des moyens d’expression propres aux deux langues, de leurs correspondances et de leurs divergences.

La recherche du sens pertinent du mot et d’une traduction précise, élégante, aussi fidèle à la pensée de l’auteur qu’à la syntaxe française affinent encore cette maîtrise et constituent une aide précieuse dans l’exercice redouté de la dissertation française ou de tout autre travail qui demande une pensée structurée : commentaire littéraire, travail de fin d’étude, texte critique, …

En outre, le lexique latin fourmille de mots, plus ou moins proches du français, dont l’étude permet un enrichissement du vocabulaire français non négligeable et une bonne compréhension des textes en général.

Apport culturel

Ce n’est pas un hasard si on assiste actuellement à une résurgence des thèmes antiques au cinéma, à la télévision, dans les jeux vidéo, … : Rome occupe dans l’histoire une place si importante que toutes les civilisations y font référence.

Le cours de latin donne les clefs de cet héritage culturel, gréco-romain, dans lequel notre civilisation moderne a puisé et puise encore nombre de ses valeurs, ses institutions et les origines de sa pensée. Le contact direct avec les textes aide les élèves à mieux comprendre cette civilisation passée, mais aussi, puisqu’elle en est dérivée, notre propre civilisation moderne.

Par ailleurs, l’accès aux disciplines philosophiques, inscrites au programme des études supérieures s’en trouve facilité, de même que l’approche de nombreux textes et ouvrages artistiques (textes médiévaux, de la Renaissance, peintures, sculptures, œuvres architecturales, …) imprégnés de l’héritage antique.

Apport scientifique

La version, qui est au cœur du travail de 5e et 6e favorise en effet :

  • l’acquisition de l’esprit de synthèse et d’analyse, nécessaire aux études supérieures: il faut étudier chaque mot en détail, tout en gardant un œil sur le sens général du texte
  • une rigueur de raisonnement
  • la formulation d’hypothèses (car en latin tout n’est pas explicite) et leur vérification
  • la conciliation de la sensibilité et de la rigueur du raisonnement pour rendre la pensée d’autrui avec nuance

A côté de cet aspect purement utilitaire non négligeable, la langue de Cicéron réserve aussi aux élèves du 3e degré le plaisir de la découverte : découverte de différents thèmes, de la beauté du texte, des valeurs de l’époque ; le plaisir aussi de parvenir à déchiffrer des textes plus complexes, plus riches qui ont tellement à livrer, au delà de la simple traduction.

Le cours est divisé en différents thèmes qui varient selon les années :

  • la 5e est consacrée essentiellement à la poésie à travers les thèmes du siècle d’Auguste (sa contribution à l’architecture et aux lettres), de la poésie épique avec Virgile, de la poésie amoureuse avec Ovide et Catulle, …
  • la 6e abordera la rhétorique de Cicéron, les intrigues criminelles sous l’Empire, une approche de la philosophie à travers les textes, …

 L’approche des textes se veut dynamique. Dans ce but, des moyens modernes et interactifs sont employés : recherche multimédia, visionnage commenté d’un film ou d’un reportage, lecture et exploitation de quelques pages de B.D., pièce de théâtre, en lien avec le thème étudié ou visite d’un musée.

De même, l’un ou l’autre travail créatif, mais néanmoins basé sur une recherche sérieuse d’informations, sera demandé à l’élève. Tout ceci afin de rendre le cours vivant et de rendre l’élève actif et curieux, tout en s’appropriant la thématique exploitée.

MMathématique

Mathématique (5h) – Premier degré

Voici une vidéo explicative du cours de mathématiques

https://www.youtube.com/watch?v=xaklSVWL-yo&feature=youtu.be

Mathématique (5h) – Deuxième degré

Mathématique (2h-4h-6h-8h) – Troisième degré

1)  Cours de deux périodes par semaine :

Un cours d’activités mathématiques pour l’élève qui utilisera des mathématiques dans sa vie de citoyen. Libéré de la contrainte de préparer un futur cours de mathématiques, on observera quelques résultats des mathématiques qui peuvent avoir une application pratique dans la vie courante.

En cinquième, on étudiera les suites (les suites arithmétiques et géométriques, les paradoxes de Zénon, la suite de Fibonacci, la suite de Héron, …), quelques formules d’algèbre financière, régression linéaire, observations de courbes et de graphes de fonctions … Il n’y a donc pas d’étude systématique des notions mathématiques fondamentales et de leurs propriétés.

En sixième, on aborde, les méthodes de dénombrement, les probabilités, les probabilités conditionnelles (sous forme de tableau) et les variables aléatoires binomiales et normales. On étudie également la représentation plane d’objets dans l’espace (projections) et le volume du prisme, du cylindre, du cône et de la sphère. 

2)  Cours de quatre périodes par semaine :

Un cours de mathématiques pour l’élève qui utilisera des mathématiques actives dans l’un ou l’autre domaine de sa future formation. Dans ce cours, on présente les définitions et les propriétés en insistant sur le côté pratique et les applications. 

En cinquième, les matières abordées recouvrent la trigonométrie (sans les formules d’addition,…), les suites, l’étude des fonctions (limites, continuité, asymptotes et dérivées) et la régression linéaire.

En sixième, on étudie les fonctions logarithmes, exponentielles, les primitives, les intégrales définies et le théorème fondamental de l’Analyse. On étudie également l’analyse combinatoire, les probabilités, les variables aléatoires et la géométrie de l’Espace. 

3)  Cours de six périodes par semaine :

Un cours de mathématiques pour l’élève qui oriente sa formation vers des disciplines dans lesquelles les mathématiques jouent un rôle essentiel. Dans ce cours, on poussera plus loin la compréhension des notions abordées, des définitions et de certaines démonstrations. On insistera sur la rigueur, la précision des notations et la rédaction des développements. On supposera que l’élève a de solides bases. 

En cinquième, les matières abordées recouvrent les nombres réels, la trigonométrie, la géométrie de l’Espace, les suites, l’étude des fonctions (limites, continuité, asymptotes et dérivées), les matrices (déterminants) et la régression linéaire.

En sixième, on étudie les fonctions logarithmes, exponentielles et cyclométriques, les primitives, les intégrales définies et le théorème fondamental de l’Analyse. On étudie également l’analyse combinatoire, les probabilités, les probabilités conditionnelles et les variables aléatoires. En géométrie, on étudie les coniques. En algèbre, on introduit les nombres complexes.

Il est fondamental que les élèves qui envisagent de suivre le cours de mathématique de six heures par semaine se rendent compte de l’importance de l’investissement personnel requis pour la réussite de cette entreprise, investissement à manifester tant par la motivation que par la quantité et la qualité du travail fourni. 

 4) L’activité complémentaire (uniquement associée au cours de 6 périodes): 

Est proposée aux élèves forts en mathématique qui souhaitent approfondir leur formation mathématique par goût et plaisir ou en vue de préparer des études supérieures dans lesquelles les mathématiques occupent une place importante. 

Cette activité forme, avec un cours de six heures par semaine, un seul et même cours de six augmenté de deux heures semaine. Ces élèves se retrouvent donc seuls avec le même professeur pendant huit heures de leur horaire, sous réserve d’un nombre suffisant d’élèves. 

Les deux heures complémentaires permettent d’une part d’approfondir certains chapitres communs aux cours six heures et, d’autre part, d’aborder des chapitres de mathématique non abordés aux cours six heures. 

Approfondir certains chapitres et certaines matières : 

  • dans le cours de six augmenté de deux heures par semaine, nous avons l’occasion de creuser une définition, de démontrer l’un ou l’autre résultat important, d’observer le contexte ou l’histoire d’une notion mathématique ;
  • les élèves du cours six augmenté de deux heures étant plus à l’aise vis à vis de certains calculs, il est possible de s’offrir des exercices plus intéressants ou plus difficiles. A l’occasion, on observe aussi l’un ou l’autre problème posé lors des examens d’entrée à la faculté des sciences appliquées à l’université. Cependant, le cours n’est pas une préparation systématique en vue de cet examen.

Aborder certaines matières non vues en six heures : 

Le programme « officiel » du cours de six heures est surchargé. Il n’est donc pas possible d’approfondir toutes les matières proposées. Le cours de six augmenté de deux heures permet de voir ces matières en disposant du temps nécessaire pour cette étude. Il permet également d’aborder des matières qui, curieusement, ne figurent pas au programme six heures alors que ces matières s’imposent dans le cadre d’une vision plus complète des mathématiques et d’une préparation équilibrée des études supérieures

Il est fondamental que les élèves qui envisagent de suivre le cours de mathématique de six augmenté de deux heures par semaine se rendent compte de l’importance de l’investissement personnel requis pour la réussite de cette entreprise, investissement à manifester tant par la motivation que par la quantité et la qualité du travail fourni. 

MMathématique autrement

Mathématique autrement (2h) – 3e année uniquement

A la base de cette activité, il y a l’idée de permettre aux élèves d’aborder les mathématiques sous un autre angle que dans le cadre du cours commun 5 heures par semaine.  Il ne s’agit donc en aucun cas d’un cours de renforcement ou d’un cours de remédiation, mais bien d’une approche alternative visant à donner aux élèves le goût de la logique et du raisonnement mathématique.

Cette activité n’est pas réservée uniquement « aux forts en math », bien que ceux-ci y trouvent beaucoup d’amusement, mais également aux élèves qui ont connu des difficultés et qui veulent renouer avec l’esprit des mathématiques.  

De nombreuses activités sont proposées aux élèves, privilégiant une approche ludique et variée (Sudoku, carrés magiques, astuces mathématiques, jeux de logique, olympiades OMB, calculs rapides avec interrogations régulières, énigmes, …).

Il est très rare que nous donnions des devoirs à domicile, mais pendant les séances, il est demandé énormément de concentration et de persévérance dans l’effort, la recherche et la rigueur. Il faut donc être motivé pour choisir cette activité complémentaire.

Afin de ne pas avoir de surprise : les élèves de math autrement sont inscrits directement aux olympiades de mathématiques car les questions sont diverses et permettent à chacun d’y trouver matière à réflexion.

En aucun cas il n’est demandé des performances, l’important étant de participer (Pierre de Coubertin).

PPhilosophie

Philosophie (2h) – Troisième degré

Entre autres objectifs communs à l’ensemble du projet pédagogique de l’enseignement général, le cours de philosophie entend favoriser l’éveil à l’esprit critique et encourager au questionnement.

Les cours de philosophie au 3e degré visent à développer une démarche philosophique via les apprentissages suivants 

  • Construire une pensée autonome et critique 
  • Encourager la prise de position et permettre la réflexion critique en poussant au débat.
  • S’interroger sur la condition humaine et sur le monde dans le but d’amener chacun à trouver ses propres réponses car « philosopher, c’est penser sa vie et vivre sa pensée » selon A. Comte-Sponville.
  • Encourager le questionnement éthique et la capacité d’argumentation
  • Travailler des réflexions de fond ; Est-ce mal ou bien ? Qu’est-ce que le bonheur ? L’art ? La vérité ?…
  • S’interroger sur l’épanouissement personnel et social. Prendre conscience de ses droits et devoirs ; qu’est-ce que la justice ? La liberté ?
  • Développer sa capacité d’argumentation par des réflexions citoyennes et en analysant l’actualité. 

Si ce cours de philosophie introduit à l’histoire de la philosophie, il vise principalement à faire réfléchir, à amener chacun à prendre position, à argumenter de manière pertinente, à justifier ses affirmations en les confrontant aux autres. Ce cours demande donc une implication personnelle dans de nombreux exercices oraux et écrits.  Tu devras réaliser des dissertations, des travaux de groupe, des commentaires de textes d’auteurs, des joutes et des procès philosophiques.

Le cours de philosophie vise donc à une compréhension pluraliste et critique des enjeux de la citoyenneté́ car comme le disait Nietzsche, nous philosophons pour nuire à la bêtise. 

PPhysique complémentaire

Physique complémentaire (1h) – Troisième degré

De l’avis général, les élèves qui entament des études à caractères scientifiques peuvent y rencontrer un certain nombre de difficultés ; parmi celles-ci, le cours de physique y tient une place importante.

Dans le but de les aider et de leur donner plus de moyens pour aborder leurs études supérieures, il a été proposé d’ouvrir, pour les modules de sciences 6h/semaine – math 6h/semaine et mathématique 6+2 h/s, une formation complémentaire d’une heure de physique en 5e et en 6e années.

Les élèves qui choisissent un de ces modules peuvent donc, s’ils le désirent, opter pour une heure supplémentaire de physique. La classe ainsi formée regrouperait, pour cette heure, des élèves provenant des différentes classes de sciences 6h/sem. Les interrogations proposées seront toujours formatives et n’auront donc aucune incidence sur la réussite ou l’échec de l’élève. Pour le choix de ce type de module, il va de soi que la motivation personnelle de l’élève est de la plus haute importance.

En 5e année, nous y approfondirons le cours d’électricité en y ajoutant des notions qui ne sont plus vues dans les programmes actuels comme traiter des circuits électriques plus complexes que de simples associations de résistances, en insistant sur la logique, la rigueur et la précision, en utilisant dès que possible les outils que les mathématiques leur apporteront cette année. Nous résoudrons des exercices pouvant aller jusqu’au niveau universitaire en décortiquant des méthodes de résolution.

En 6e année, nous y étudierons la statique, la dynamique de translation et de rotation et l’électromagnétisme, introduirons aux rudiments de l’électronique et réaliserons l’une ou l’autre expérience d’approfondissement. Une introduction à la physique moderne (relativité, quantique, particule, laser) pourrait compléter cette année en développant un peu plus certaines parties à la demande des élèves.

Nous inciterons les élèves à présenter eux-mêmes des résolutions d’exercices aussi bien que des parties plus théoriques pour les habituer à présenter un sujet scientifique oralement et à l’expliquer correctement.

Ce programme sera modifié en fonction des attentes des élèves et aussi en fonction des informations que nous recevrons de nos anciens, face aux difficultés précises qu’ils rencontrent.

L’objectif principal n’étant pas une contrainte mais un apprentissage en profondeur de matières souvent fort méconnues dans le but d’augmenter les compétences des futurs bacheliers ou de ceux pour qui la passion…

RRecherche scientifique

Recherche scientifique (2h) – 2e année + 1h d’activités sportives

L’activité complémentaire de recherche scientifique donne aux élèves la possibilité de travailler des dossiers scientifiques spécifiques, choisis en fonction de leur relation à l’actualité et/ou en relation avec le cours de formation commune. Ils seront exploités en classe sous forme d’une analyse personnelle, détaillée et structurée, de travail de groupes ou de présentations orales.

Les objectifs sont :

– d’aborder différents thèmes par la recherche d’informations dans les revues scientifiques, les encyclopédies, le centre de documentation et les nouveaux moyens de communication.

– de développer à cette occasion une méthode de recherche rigoureuse et une démarche systématique dans le traitement des données. Pour ce faire, nous ferons appel à la curiosité des élèves, leur intérêt pour les thèmes scientifiques et leur volonté de mener à bien un travail de bout en bout.

– d’initier les élèves à une approche critique des informations scientifiques.

– de permettre l’utilisation ponctuelle des logiciels de présentation ou de recherche.

L’activité contribue à la mise en place de compétences spécifiques et transversales attendues dans la formation globale des élèves. Ce cours est un complément à la formation commune mais n’est pas un approfondissement ou une remédiation à celle-ci.

Afin de s’épanouir dans ce choix, il est impératif que les élèves soient motivés et sensibilisés à la thématique scientifique.

RReligion

Religion (2h) – Tous les degrés

Le cours de religion catholique est un cours confessionnel. Il propose de travailler l’éclairage apporté par la foi chrétienne aux grandes questions humaines. Toutefois, il ne se limite pas à un enseignement de connaissances religieuses. En effet, ce cours ouvre aussi à l’intelligence d’autres traditions morales, philosophiques et religieuses, tout en s’intéressant également aux arts et aux sciences. Prenant en compte la pluralité des élèves, le cours de religion catholique permet aux jeunes de se situer librement, sans un quelconque prosélytisme.

La première année du secondaire se doit tout d’abord de fournir des connaissances bibliques solides qui serviront aux élèves tout au long de leur scolarité. Outre ce prérequis, l’élément prépondérant pour les apprenants qui entrent en humanité ce sont les relations. Dès lors, le cours de religion veillera à travailler ce que regroupent le Moi et le Toi, afin d’atteindre des relations bienheureuses, dénuées de violence.

La deuxième année est centrée autour du regard. Le but du cours sera ici d’enseigner aux élèves à identifier et à interroger ce qui les entoure, afin qu’ils soient capables de partager une interprétation personnelle. Dès lors, les apprenants pourront, à partir d’un jugement personnel, décider d’adopter l’attitude qui leur semble la plus apte à lever le voile de la souffrance pour découvrir la beauté.

La troisième année aborde les risques. En effet, ces derniers aident à découvrir les limites qui forgent une personnalité. Le cours de religion veillera donc à fournir aux apprenants les outils nécessaires, pour qu’ils puissent parachever en toute sérénité l’ouvrage qu’est leur individu. Ce travail se fera par le biais d’un questionnement intra et interpersonnel.

https://www.youtube.com/watch?v=iZDhKJd5OAo&feature=youtu.be
Religion en inférieur
https://www.youtube.com/watch?v=t1r23ZmNeJI&feature=youtu.be
Lecture – Quatre inséparables

 

SSciences

Sciences (3h) – Premier degré

https://www.youtube.com/watch?v=964ps8UjI_U&feature=youtu.be

Sciences (3h-5h) – Deuxième degré

Les cours de chimie, physique et biologie y sont répartis de manière égale.

Au niveau des cours de sciences du troisième degré, deux choix sont possibles : 

• sciences de base (3 heures/semaine)

• sciences générales (5 heures/semaine) :

A travers les cours de chimie, physique et biologie, l’élève va apprendre à appréhender le monde qui l’entoure grâce à des connaissances scientifiques. 

En partant de situations souvent liées au quotidien, à la santé ou à l’environnement, il va développer ses savoirs de base afin de mieux comprendre des phénomènes et théories plus abstraites. 

Lorsque la matière le permet, l’élève sera amené à réaliser des laboratoires afin de développer son habilité et expérimenter les nouveaux concepts. Il apprendra à utiliser l’outil mathématique dans des applications concrètes. 

Au fil des deux années, les professeurs auront à cœur d’amener chaque élève à : 

• Se représenter le monde conformément aux modèles scientifiques 

• Exercer son esprit critique vis-à-vis des développements scientifiques 

• Résoudre une application numérique avec rigueur 

• Développer une démarche scientifique en veillant à l’honnêteté, la créativité et l’autonomie 

• Rédiger un rapport de laboratoire soigné, communiquer oralement des résultats 

• Développer sa curiosité, son goût pour les sciences et l’intérêt pour le monde qui l’entoure

Des manipulations pourront être effectuées par les élèves pour illustrer le cours, dans les limites de disponibilité des locaux et du matériel.

Sciences (3h-6h) – Troisième degré

Les cours de chimie, physique et biologie y sont répartis de manière égale.

Au niveau des cours de sciences du troisième degré, deux choix sont possibles : 

• sciences de base (3 heures/semaine) 

L’objectif principal du cours Sciences 3heures est d’apporter aux élèves une culture générale scientifique. 

Les professeurs développeront, à travers le cours de sciences, des compétences spécifiques et transversales, telles que : 

• Lire et comprendre un article traitant d’un fait d’actualité scientifique, d’une découverte historique 

• Comprendre et d’expliquer le fonctionnement d’un objet ou d’un phénomène 

• Comprendre l’enjeu d’un débat éthique 

• Résoudre des applications numériques, en utilisant l’outil mathématique de manière simple, comprendre des données graphiques simples 

• sciences générales (6 heures/semaine)

Le cours de sciences générales (6h) 

Si tu as de l’intérêt pour le cours de sciences, si tu as envie d’approfondir les sujets scientifiques, si la technologie et la recherche scientifique t’intéressent, alors, le cours de sciences 6 heures est fait pour toi! 

Grace aux différents thèmes abordés en 5e et en 6e, tu développes un bagage scientifique solide en physique, chimie et biologie. Lorsque la matière s’y prête, des séances de laboratoire sont organisées. Cela te permet d’approcher expérimentalement certains concepts particuliers. Cet aspect est important, non seulement pour l’apprentissage de la conduite d’une expérimentation (qualité et précision du montage, méthode expérimentale,) mais aussi dans l’apprentissage de la rédaction d’un rapport. Lorsque cela s’avère nécessaire, un développement mathématique vient étayer l’un ou l’autre raisonnement. Un cours de mathématiques 4 heures ou 6 heures par semaine est donc demandé pour suivre cette option. 

Via les apprentissages, les professeurs auront à coeur d’amener chaque élève à : 

• Se représenter le monde conformément aux modèles scientifiques 

• Exercer son esprit critique vis-à-vis des développements scientifiques 

• Résoudre une application numérique avec rigueur, analyser des graphes et tableaux de résultats. 

• Développer une démarche scientifique en veillant à l’honnêteté, la créativité et l’autonomie 

• Rédiger un rapport de laboratoire soigné, communiquer oralement des résultats 

• Développer sa curiosité, son goût pour les sciences et l’intérêt pour le monde qui l’entoure 

• Etre capable d’effectuer une recherche documentaire, de formuler ses découvertes par écrit et de les présenter oralement 

• Prendre part à un débat éthique de manière citoyenne 

Les prérequis pour le cours de sciences générales : 

S’il n’est pas nécessaire d’avoir suivi le cours sciences 5 heures/semaine en quatrième pour pouvoir suivre avec succès le cours de sciences générales au troisième degré, une bonne base en mathématiques et en sciences est cependant conseillée. 

Une motivation profonde et un investissement de ta part sont nécessaires afin de pouvoir maîtriser les différents sujets abordés de manière précise et rigoureuse. 

https://www.youtube.com/watch?v=qflO0ehK6uk&feature=youtu.be

SSciences économiques

Sciences économiques (4h) – Option troisième degré

Nous sommes tous concernés par l’économie.

Croissance, récession, dettes publiques, chômage ou plein emploi, développement, rareté accrue des matières premières, mondialisation, spéculation… tout cela a un impact direct sur le bien-être de la population et participe à la (dé)construction de notre avenir individuel autant que collectif.

Le cours de sciences économiques a pour enjeu de travailler avec les élèves une compréhension structurée des processus fondamentaux de la vie économique et de leurs effets sur l’environnement social. Il aiguise leur capacité à analyser en connaissance de cause des situations variées, à en dégager les conséquences à moyen et long terme et à poser un regard critique sur les choix à opérer. 

Ce cours s’adresse aux jeunes soucieux de comprendre le monde dans lequel ils auront à occuper, à leur tour, un espace. Chaque fois que l’occasion s’en présente, il est illustré par l’actualité économique, qu’ils apprennent à décoder au moyen des concepts et outils de référence.

La démarche du cours est variée en terme de raisonnements – développements mathématique, graphique et littéraire des notions étudiées – et de méthodes : dossiers de presse ; utilisation et maîtrise des sites Web significatifs ; visites et intervenants spécialisés extérieurs.

Les matières vues au cours du degré consistent en :

  • une approche microéconomique (relative aux choix des agents économiques) : les marchés des biens et services, du travail et des capitaux, tels que théorisés et pratiqués.
  • une approche macroéconomique (relative aux décisions des institutions) : les systèmes économiques  et la répartition des ressources disponibles ; la fonction de la monnaie ; les effets des propensions  à consommer, à investir et à épargner ; le commerce international et le rôle de l’Etat (plus particulièrement la politique économique de l’Union européenne).
  • une introduction au droit public et privé, et au droit social international.

De plus, afin de prendre contact avec le monde du travail, un stage de 3 jours en entreprise est proposé aux élèves de 6ème dans un secteur économique de leur choix en relation avec une éventuelle orientation professionnelle future. 

Notons enfin, qu’il n’est pas nécessaire d’avoir suivi l’option précédemment pour choisir ce cours. Les matières abordées ont leur propre articulation. 

SSciences en projet

Sciences en projet (2h) – 4e uniquement

L’élève réalisera des projets scientifiques en chimie,  physique,  biologie mais aussi sur des thèmes traitant d’écologie, de technologie, de la santé, etc.  Le choix des projets se fera en fonction de l’actualité, de l’intérêt des élèves et de notre environnement.

Pour réaliser ces projets, l’élève sera amené à se documenter (centre Multimédia, bibliothèque et Internet). Lorsque l’élève aura cerné son sujet, il entreprendra si nécessaire des manipulations en laboratoire. Des visites de sites sont également possibles. Dans un troisième temps, grâce à l’outil informatique (Word, Excel et PowerPoint) l’élève préparera un dossier écrit et une présentation orale.

Le projet final pourra être présenté lors d’un concours scientifique (ex : ExpoSciences au palais du Heysel en mai) ou de la journée « Portes ouvertes » de l’école.

Ce cours a pour objectif de développer la démarche scientifique de nos étudiants, tout en développant des compétences nécessaires à d’autres disciplines.

Les élèves qui font le choix de l’activité complémentaire « mathématique autrement » en 3e année doivent indiquer également sur leur document le choix qu’ils feront en 4e année.

Vidéo explicative du cours de sciences en projet :

https://www.youtube.com/watch?v=wLPp4BoZbvI&feature=youtu.be
Vidéo explicative du cours de Sciences en projet (4e année)
https://www.youtube.com/watch?v=6KEgtkkkVcU&feature=emb_title
Vidéo Expo sciences 2011 – Cours de Sciences en projet

TTechnologie

Technologie (2h) – Premier degré

Demos

Color Skin

Header Style

Layout

Wide
Boxed